https://www.archipop.org/

Initié en 2003, le projet Archipop a pour mission de collecter, sauvegarder, conserver, documenter et valoriser les archives cinématographiques et audiovisuelles sur le territoire picard (Aisne, Oise, Somme).
Depuis 2015, il s’est progressivement élargi sur le Nord-Pas-de-Calais en s’appuyant sur des partenariats avec des associations très bien implantées sur ce territoire et menant des actions complémentaires aux nôtres.
Sa plateforme propose à des particuliers de déposer leurs films ayant pour sujet la région ou à des amateurs de renseigner les données des films déjà collectés.

https://www.comics.org/

La Grand Comics Database (GCD) est une organisation à but non lucratif basée sur internet regroupant des volontaires internationaux. Cette organisation se consacre à la construction d’une base de données ouverte couvrant l’intégralité des comics imprimés dans le monde. Les volontaires ont pour tâche d’indexer les publications, de scanner et de mettre en ligne les couvertures etc.

https://www.pulpmags.org/

Le Pulp Magazines Project est une initiative ouverte d’archive et de recherche numérique pour l’étude et la préservation d’une des formes les plus influentes de la culture imprimée du 20e siècle : le all-fiction pulpwood magazine. Le projet prévoit également la mise en ligne d’informations et de ressources sur l’histoire de la publication, une fonction de recherche croisée et des plateformes de découverte ainsi qu’une bibliothèque en expansion de numéros intégralement numérisés.

https://www.deviantart.com/

Deviantart
DeviantArt est une communauté artistique en ligne, où chacun peut s’inscrire et exposer ses propres créations, essentiellement graphiques mais aussi littéraires. Créée en 2000, la plateforme revendique plus de 200 millions de contenus publiés par ses 35 millions d’inscrits.

http://1000autres.org/

1000autres.org
En septembre 2018, la plateforme a rendu publique une liste d’un millier de personnes enlevées à Alger en 1957 par l’armée française.
Durant la grande répression d’Alger, dite « Bataille d’Alger », de janvier à l’automne 1957, des milliers d’Algérois ont en effet été pris par les parachutistes français, beaucoup ont été détenus en des lieux inconnus de leurs proches et torturés. Un grand nombre d’entre eux ont été assassinés et leurs familles continuent aujourd’hui de rechercher la vérité sur la disparition d’un ou une proche.
La mise en ligne de cette liste a été accompagnée d’un appel à témoignage qui a d’ores et déjà permis principalement de confirmer que plusieurs dizaines de ces personnes ont définitivement disparu ; des familles ont aussi ajouté d’autres noms au fichier de départ.
La création du site 1000autres.org est donc d’abord une tentative de rompre avec cet anonymat dans lequel la répression coloniale a tenu ses victimes, en les identifiant publiquement. C’est aussi une collecte de témoignages qui donne à voir une histoire de la « bataille d’Alger » telle qu’elle fut vécue par les disparus et leurs proches.