www.tzar.fr

T-zar (by Scriptor Artis) est une solution de support à l’Enseignement supérieur et à la Recherche qui fait communauté autour de la diffusion des savoirs par les Docteurs pour des apprenants. Plusieurs outils contributifs :
Outils ouverts :
– le T-zaurus – disponible – qui est une interface en open-source sur laquelle les membres (Phd) peuvent publier du contenu scientifique ou méthodologique original ou mettre à disposition des contributions.
Cette interface fonctionne par le contrôle de la qualité par les pairs membres de la plateforme, notifiés selon leurs domaines de compétences.
– le T-réseau – en cours de développement – qui est une seconde interface permettant à ses membres de se retrouver par niveaux de relation et, grâce à un algorithme, par affinité de recherche. Ce même outil permet de formuler des appels à projet.
Outils propriétaires :
– Clavus -disponible – est un outil collaboratif mis à disposition permettant la visio, le chat, l’échange de documents, la co-édition depuis des serveurs français.
– Devana, IA – en bêta – permettant le pilotage des projets d’écriture scientifique proposant des lectures en fonction du texte écrit ou lu. Devana sera ouverte à la contribution pour pouvoir s’améliorer.

https://bna-bbot.be/fr/

Bruxelles Nous Appartient-Brussel Behoort Ons Toe fabrique une histoire et une mémoire de la ville par la collecte, l’archivage et l’exploitation de données sonores. Témoignages, bribes de conversations, monologues, chants, paysages sonores ou sons bruts, près de 25.000 données sonores forment une histoire publique, polyphonique et multilingue de Bruxelles. Une forme d’expérience documentaire au très long cours, qui n’a pas pour seul objet de capter les voix et les sons qui passent, mais qui vise également à créer de multiples formes pour les donner à entendre dans des contextes et sous des formats divers : documentaires radiophoniques, pièces sonores, installations dans l’espace public, expositions, publications, radio show, audio walks, podcasts,…

Une base de données et une carte sonore répertorient et diffusent de manière complémentaire l’ensemble des archives sonores. Participatives, en accès libre et hebdomadairement mises à jour, elles disent la ville telle qu’elle est parfois, telle qu’elle a peut-être été et telle qu’elle pourrait être. Une pratique tout autant expérimentale qu’expérimentée, à la fois organique et organisée, multipliant les points de vue sur l’histoire ainsi que les possibilités narratives, ouvrant des perspectives sur la ville d’aujourd’hui et de demain dans un souci d’inclusivité et d’empowerment.

BNA-BBOT travaille avec des publics très divers, avec des artistes ou collectifs audiovisuels, ainsi qu’avec de nombreux partenaires locaux, régionaux et internationaux.

Le projet BNA-BBOT s’inscrit dans la démarche Slow Media et dans le respect de l’Equality in Audio Pact.

https://indexation.genefede.eu/

Ce premier programme d’indexation collaborative entre dans le cadre d’un projet de recherche de la Fédération Française de Généalogie ayant pour but de créer un Grand mémorial des Deux Empires napoléoniens.

Cette démarche participative permet d’alimenter une base nominative, enregistrée dans un moteur de recherche spécifique et propre de la FFG appelé GenealoGis, et doit permettre de retracer le parcours de tous les soldats ayant servi dans les armées françaises de ces deux périodes.

Ce premier programme de recherche porte sur les cavaliers , recensés dans les registres de contrôle de troupes, numérisés au S.H.D. de Vincennes, des 1er, 5è, 10è et 11è Régiments de Cuirassiers. Ces quatre régiments ont composé la 2è division de Grosse cavalerie d’Hautpoul.

https://indexation.genefede.eu/

Ce premier programme d’indexation collaborative entre dans le cadre d’un projet de recherche de la Fédération Française de Généalogie ayant pour but de créer un Grand mémorial des Deux Empires napoléoniens.

Cette démarche participative permet d’alimenter une base nominative, enregistrée dans un moteur de recherche spécifique et propre de la FFG appelé GenealoGis, et doit permettre de retracer le parcours de tous les soldats ayant servi dans les armées françaises de ces deux périodes.

Ce premier programme de recherche porte sur les cavaliers , recensés dans les registres de contrôle de troupes, numérisés au S.H.D. de Vincennes, des 1er, 5è, 10è et 11è Régiments de Cuirassiers. Ces quatre régiments ont composé la 2è division de Grosse cavalerie d’Hautpoul.